Accueil > Analyses, vulgarisations > Un troussage de domestique

Un troussage de domestique

contacter Dégenré-e

Ce mercredi 12 octobre 2011, DégenréE vous a proposé une analyse des propos médiatiques et politiques tenus autour de "l’affaire DSK", à partir du livre "Un troussage de domestique".

De "Il n’ y a pas mort d’hommes" à "Je ne crois pas au viol.Pour un viol, il faut un couteu, un pistolet... ", en passant par " un prestigieux Français [...] pas mieux traité que les malfrats de couleur déférés devant et après lui devant le juge" ; toutes ces réactions révèlent une misogynie, un sexisme, un racisme et une arrogance de classe totalement décomplexée sur fond de chauvinisme.
En quoi cela met en lumière tous les pires stéréotypes sur le viol et le refus de prendre en compte les violences contre les femmes en France ? Quels parallèles pouvons nous faire avec les "lois sur le port du voile"
et avec le traitement médiatique des violences contre les femmes dans les banlieues populaires ?
Quelles ripostes féministes ?

en musique :
- viol au vent de Agnès Bihl
- on aurait pu rester copines, de Anne Sylvestre
- Four women de Nina simone
- Pray for rock’n roll (lovedog)

Voir en ligne : pour écouter, cliquez, pour télécharger : clic droit, enrgistrer la cible du lien sous

SPIP 3.2.1 [23954] | squelette | | Contacter Radiorageuses | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Version mobile