Accueil > Analyses, vulgarisations > Une dissection de la bourgeoisie #3 : alimentation et (...)

Une dissection de la bourgeoisie #3 : alimentation et corpulence

contacter cestlaclasse

Pour ce troisième volet, nous continuons sur les marqueurs corporels des classes sociales aisées en abordant l’alimentation et les normes alimentaires, puis la corpulence et les normes corporelles.

Mais pourquoi parler de la bourgeoisie ?
Après de multiples discussions et constats que la question de la classe dans nos milieux militants n’est pas assez abordée, on s’est dit qu’on avait envie de s’y mettre. On a eu envie d’aborder la question de la classe avec nos points de vue féministe et anti-raciste, loin de penser que le capitalisme est la lutte principale et la base de toute oppression.

On a eu envie de parler et d’étudier la bourgeoisie pour renverser la tendance qui veut que soit les minorités, les minoritaires, les personnes appartenant à des classes sociales dite populaires qui se fassent étudier.

Aussi, parce que de nombreux codes et valeurs bourgeois·e·s se retrouvent dans les pratiques militantes, et dans nos différents milieux militants. C’est très visible pour nous, qui ne venons pas de classe bourgeoise, et on souhaiterait que ce soit sujet à discussion.

Alors arrêtons de scruter les pauvres, et allons voir ce qu’il se passe du côté des riches !

Bonne écoute !

Aint Got No I Got Life

Voir en ligne : dissection de la bourgeoisie #3

SPIP 3.2.15 | squelette | | Contacter Radiorageuses | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Version mobile